Continuer les achats

– Posté le

La Cuisine Anti-gaspi

La Cuisine Anti-gaspi

La surconsommation actuelle engendre un gaspillage alimentaire de l’ordre de 30% à l’échelle de la planète*. Cet enjeu, tant environnemental qu’économique, coûte 750M$ par an*. Ceci représente en moyenne 400€/an pour un consommateur français. Budget qui pourrait être alloué à des causes plus agréables.

Parmi les solutions, on trouve la cuisine anti-gaspi (appelée aussi la cuisine des restes). Elle propose des astuces pour gaspiller moins et faire face aux besoins économiques et aux enjeux écologiques. Une manière de faire du bien à notre porte-monnaie et à notre planète, tout en redécouvrant certains aliments.

Des fruits et légumes cuisinés de la tête aux pieds

Quand Lavoisier a dit « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », cela vaut autant dans le secteur de la chimie que dans les sciences culinaires. Et oui, utiliser la totalité (ou presque) d’un fruit ou d’un légume lorsqu’on le cuisine, c’est possible. Pour cela, ils ne doivent évidemment contenir aucun pesticide et être lavés au préalable. Par exemple, il est très facile de cuisiner les écosses des petits pois, les peaux de bananes, les fanes ou encore les épluchures … Pareil pour la carcasse d’un poulet ou les arêtes d’un poisson. Il suffit d’avoir un peu d’imagination et du bon sens. Vous ne le savez peut-être pas, mais les épluchures font d’excellentes soupes ou de délicieuses chips.

De plus, garder la peau de certains fruits et légumes peut nous être bénéfique car elle est parfois un apport en nutriments. En effet, c’est autour de la peau que sont concentrés un maximum de vitamines, minéraux et polyphénols protecteurs. Par exemple, la peau des aubergines et des pommes de terre abrite de précieux anti-cancéreux et la peau des pommes renferme 4 à 6 fois plus de vitamines C que sa chair. 

Se réconcilier avec les restes

Cuisiner les restes n’est pas une pratique récente.Les ménagères avaient déjà ce réflexe lors de périodes de crise économique, de guerres,ou d’intempéries. D’ailleurs, savez-vous que beaucoup de plats que nous avons l’habitude de cuisiner sont, à l’origine, conçus à base de restes ? C’est le cas du pain perdu, du bouillon, des plats en cocotte, de la paella, du hachis Parmentier ou encore de la pizza.  

Donner un second souffle aux restes de nos repas demande simplement quelques astuces. Que ce soit les restes de viandes, de poissons, de pain, de fromages, de plats préparés ou les fruits et légumes abimés, ils n’ont pas forcément bonne mine mais peuvent, pour la plupart, se transformer en plats alléchants. Pudding, gratins, poêlées, cakes, compotes, crumbles, soupes. Les idées ne manquent pas. Plus d’idées en cliquant ici !

Il est urgent de diminuer nos déchets en améliorant notre gestion des aliments. La cuisine anti-gaspi est une pratique facile qui demande juste de l’imagination, des idées et de la créativité. Laissez-vous aller à tenter de nouvelles recettes et vous créerez des plats savoureux. Pour commencer, essayer d’arrêter ces mauvaises habitudes qui nous poussent à jeter davantage comme : 

  • Ranger nos aliments à l’air libre dans le frigo. Mieux vaut les conserver dans des boites en verre ou en plastique.
  • Mettre les nouveaux produits devant les anciens Rangez plutôt en avant les plus anciens pour ne pas les oublier et être obligé de les jeter.
  • Placer des plats que nous venons de cuisiner directement dans le frigo Mieux vaut attendre qu’ils refroidissent avant de les mettre au frais pour une meilleure conservation.
  • Respecter à la lettre les dates limites de consommation Certains produits sont largement consommables après celle-ci :

Fly Me fait partie de cette communauté engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. On espère donc que la lecture de cet article vous donnera envie d’adopter des nouvelles attitudes dans votre cuisine ! 

A bientôt pour votre prochain voyage.

L’équipe Fly Me

* D’après la FAO (Food & Agriculture Organization of the United Nations – Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture


Articles Connexes

Article précédent Article suivant